62

Lucky Trimmer #25. 14./15.04.2017, Sophiensaele, Berlin.

Depuis 2004, Uwe Kästner et l’équipe de l’insolite festival Lucky Trimmer ne cessent de transgresser les genres avec professionnalisme et légèreté, et cette 25e édition aux styles et aux intentions savoureusement éclectiques témoigne à nouveau d’un savoir-faire de grande qualité. Sur les sept courtes pièces internationales présentées lors des trois représentations aux Sophiensaele, on retiendra tout particulièrement „Phase“ de Karline Marion et Simon Feltz (dansé par ce dernier et Daniela Zaghini, aussi charismatiques qu’indifférents l’un à l’autre) qui explore le couple et son imbrication géométrique, son interdépendance à l’autre, formant dans l’espace une horizontalité très esthétique qui se fait et se défait entre unité et individualité. Sans argument autre que la danse elle-même, les pieds et les mains de Roxana Küwen dans „Twenty Toes“ se teintent d’accents circassiens et s’ornent de boules de jonglages qui vont et viennent, s’escaladent, chutent, flottent, s’entremêlent tout en symétrie et fluidité. Le duo „LUA“ d’Andrea Jiménez Vásquez (de et avec celle-ci ainsi que Chantal Soler Payano) nous plonge au cœur d’un flamenco ténébreux dont la dynamique des corps pulpeux des interprètes prend une toute autre dimension fusionnelle. Et en objet non identifié (et selon moi malvenu), Jill Crovisier avec sa sarcastique pièce „Zement, the solo“, totalement stérile…

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

w

Verbinde mit %s