206 / immersion series 14

Dans le cadre de Thomas Oberender / Tino Sehgal: Welt ohne Außen. Immersive Spaces since the 1960s. Jessy Tuddenham: Landscaping. 02.08.2018, Martin Gropius Bau, Berlin.

„Ensuite, tout ce que vous devez faire, c’est écouter“, nous disait Jessy au début, nous faisant s’assoir en demi-cercle autour d’elle et soudainement surprise par un groupe de six jeunes filles qui spontanément se joignent à nous. Mais qu’est-ce qu’il y avait à écouter, me demande ma voisine, c’était quoi l’histoire qu’elle voulait raconter au final ? Je ne me souviens de rien, j’avoue, j’ai dormi profondément, mon corps complètement relâché sur le matelas de yoga, les quatre membres loin de moi, l’esprit loin de cette pièce vide du Martin Gropius Bau. „Elle parlait d’arbres et encore d’arbres“, une leçon d’anatomie tout comme de relaxation, à l’abandon du corps, presque hypnotique. Plus légèreBildschirmfoto 2018-08-06 um 14.34.35

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s